Bentley

L’HISTOIRE DES VOITURES BENTLEY

WALTER OWEN BENTLEY naquit en 1888 dans une famille aisée, il fit de brillantes études et se passionnait pour tous les moyens de transport et entra dans le prestigieux « Great Northern Railways », une sublime formation à la mécanique et une philosophie unique quant à la qualité des produits réalisés, notons au passage que Henry Royce passa deux ans dans cette société.

Sa passion pour les motos fut brève et il se passionna pour les automobiles, il acheta une concession  de voitures française à caractère sportif  (tout comme  L’honorable C. S. Rolls).

Lors d’un voyage à Paris, en 1914, dans la maison mère de la marque de voiture qu’il commercialisait à Londres, il remarqua un presse-papier en aluminium et eut l’idée de faire fabriquer des pistons avec ce métal car à l’époque les pistons étaient en fonte et cela limitait considérablement la vitesse de rotation des moteurs car le poids des pistons absorbait une grande partie de la puissance produite.

Il ne put mettre en œuvre sa découverte à cette époque car il fut mobilisé et envoyé combattre dans la somme, blessé et gazé, il termina la guerre dans les services techniques de l’aéronautique.

Il se passionna pour les moteurs d’avion et parvint à faire modifier un Clerget (moteur français) en faisant installer des pistons en aluminium, pendant cette période il fit connaissance des personnes qui feront chemin commun au développement de Bentley Motors, une fois la guerre terminée.

Durant sa courte carrière à la tête de sa société « Bentley  Motors » il construisit des véhicules d’une solidité remarquable et de performances extraordinaires. Ettore Bugatti disait de lui qu’il fabriquait les camions les plus rapides du monde !!!

Dans les modèles les plus rapides il atteint la vitesse stabilisée de 220 Km/hr  dans les années vingt, d’autres modèles rouleront 1600Km à plus de 150 Km/hr !!! Les 24 heures du Mans ont été son terrain de prédilection et domina  ses adversaires pendant presque  toute la période où ses voitures avaient été engagées.

A la suite de problèmes financiers induits par des prix de vente trop faibles et des modèles trop puissants il dut se résoudre à vendre sa société à Rolls-Royce en 1933.

Un nombre impressionnant de types de véhicules étaient sortis de ses usines avec des motorisations très différentes ; presque toutes sont encore en état de marche et il est commun de dire que nous n’achetons pas une Bentley ancienne, on l’emprunte le temps que nous la gardons car elle vous survivra !!!

Le modèle le plus extraordinaire avait reçu un moteur d’avion !!!!

 

 

 LA BENTLEY ARNAGE T, UNE VRAIE BENTLEY !!!